Prendre conscience de l'état des océans

Toutes les recherches tendent vers la même conclusion. Les océans subissent de plein fouet les effets négatifs des activités humaines. Quelques données révélatrices de la santé des mers et des zones côtières permettent de comprendre pourquoi il est urgent d’agir pour les protéger.

Zones de pêche du monde

70 %

Pêche

70 % des zones de pêche du monde sont actuellement exploitées à la limite de leurs possibilités de reconstitution, voire au-delà.

Source : Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

Surface de l’Arctique dans les périodes naturelles de fonte

3 à 4 millions de km2

Climat

D’ici la deuxième partie du XXIe siècle, tout l’Arctique sera libre de glace de mer au moins 2 mois par an. Aujourd’hui, dans les périodes naturelles de fonte, il en reste au minimum 3 à 4 millions de km2 soit 6 à 7 fois la superficie de la France.

Source : Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

Hausse du niveau des océans

20 à 60 cm

Littoral

La hausse du niveau des océans devrait être comprise entre 20 et 60 cm d’ici la fin du siècle. Des prévisions affirment qu’elle pourrait même atteindre 1 mètre. Une augmentation supérieure à 40 cm entraînerait le déménagement forcé de 200 millions d’êtres humains sur toute la planète.

Source : Jean Jouzel, Institut Pierre Simon Laplace / Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, CEA-CNRS-UVSQ CE Saclay.

Les déchets déversés dans les océans

6.5 milliards de kilos

Pollution

Produits chimiques, matière organique, hydrocarbures, les océans sont la destination finale où aboutissent la plupart de nos déchets. Les plastiques sont emblématiques de ces pollutions. Chaque année, 6,5 milliards de kilos de déchets plastiques sont déversés dans les océans, soit 206 kilos par seconde! 280 millions de tonnes de plastiques sont fabriqués par an dans le monde. Leurs effets sont nombreux, y compris à plusieurs milliers de kilomètres des terres…

Source: magazine Goodplanet. Tera expéditions.

Les déchets en mer Méditerranée

250 milliards

Pollution

L’océan est malade des déchets. À titre d’exemple, on estime que 50 millions de déchets sont présents en permanence au niveau du Golfe de Gascogne. Ils flottent ou gisent dans les fonds. En Méditerranée, sur l’ensemble de la mer, ce chiffre atteint 250 milliards de microplastiques ! La Méditerranée est présentée comme la mer présentant en moyenne les plus fortes densités de plastique au monde.

Sources : François Galgani, IFREMER. Tera expéditions.

Mort de mammifères marins due aux déchets en plastique

100 000

Pollution

Chaque année, les déchets en plastique – 7 à 8 déchets marins sur 10 – provoquent la mort d’un million d’oiseaux, de 100 000 mammifères marins et d’un nombre incalculable de poissons à travers le monde.

Source : Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

Pollution marine venant de la terre

80 %

Pollution

80 % de la pollution marine vient de la terre. Elle est principalement due aux consommateurs. Une étude sur les déchets ingérés par les oiseaux marins en Mer du Nord a démontré que seuls 10 % des détritus accumulés dans leurs corps provenaient de rejets industriels. Le reste étant lié à notre consommation de tous les jours. Ce qui démontre que nous pouvons tous agir pour préserver les Océans.

Source : François Galgani, IFREMER.